Article publié depuis Overblog et Facebook

Publié le 11 Octobre 2021

 

Selon le calendrier luni-solaire chinois, nous avons fait au début du mois d’août notre grande entrée dans l’automne (Liqiu). Liqiu correspond au 13ème terme solaire du calendrier chinois et au tout premier jour de l’automne. Comme pour chaque saison, l’automne est marqué par six événements qui font état de changements climatiques, et par extension, de transformations dans la nature impactant les récoltes.

En effet, les 24 termes solaires chinois ont traditionnellement été instaurés dans le but de guider la production agricole. Saison de transition marquant la fin de la chaleur et la période des récoltes, l’automne s’installe peu à peu dans nos villes et laisse place aux chaudes couleurs qui viennent habiller la nature. Nous sommes spectateurs des beaux jours qui s’éloignent et du froid qui approche lentement. Comprendre l’impact des saisons sur l’organisme est essentiel afin de vivre en complète harmonie avec la nature.

Une nouvelle énergie

« Suivre les quatre saisons, c’est posséder la vie, la paix, la santé ; ne pas les suivre, c’est risquer la maladie et la mort » - » Sù Wèn

Selon la théorie des cinq éléments, l’automne est une saison dominée par le Métal, l’élément généré par la Terre auquel il succède. Le Métal marque le passage du jour vers la nuit, son énergie est celle de la décroissance.

Il est dit que « à l’automne, le ciel et la terre amorcent leur séparation ». En effet, les jours deviennent plus courts, les nuits s’allongent, l’obscurité prend place, le froid s’installe peu à peu, la nature se met au repos… Situé entre l’été - la saison la plus Yang - où le temps est à l’activité et au mouvement, et l’hiver - la saison la plus Yin -, le moment du repos et du rassemblement énergétique, l’automne est une période d’adaptation.

Durant cette saison, le Yang décroit progressivement afin de laisser le Yin augmenter. Ainsi, l’énergie connait un mouvement de descente et de repli. Le Wei Qi (Qi protecteur ou l’Énergie défensive), qui est produit grâce à la respiration et la nourriture que nous consommons, vient recharger les organes dans le but de favoriser leur bon fonctionnement. Le Wei Qi, cette énergie gouvernée par le Poumon, assure notre immunité et combat les agressions pathogènes. Il va sans dire qu'il est mis à rude épreuve durant cette saison.

La saison du Poumon

Justement, le Poumon est l’organe maître de l’automne en Médecine Traditionnelle Chinoise. Il fait partie des organes Zang et il est couplé au Gros Intestin Fu. Ses rôles sont multiples : il gouverne la respiration, participe à la propulsion du sang dans les vaisseaux, inhale le Qi pur, assure la libre circulation de l’énergie et sa diffusion, répartit les liquides organiques et contrôle la Surface. Système fondamental, le Poumon joue un rôle crucial sur le corps puisqu’il assure sa protection, ce qui en retour, l’expose naturellement à toutes sortes d’attaques : il est un pont entre l’organisme et l’extérieur. Puisque sur le Poumon repose notre bien-être en automne, il sera primordial d’en prendre soin durant cette saison1.

Les menaces pathogènes de l'automne

 

 

Bien manger pour éloigner la maladie

Pour préparer l’entrée dans l’automne, il est conseillé de privilégier des nuits de sommeil complètes, de s’habiller chaudement et d’opter pour une cure de vitamines. La Médecine Traditionnelle Chinoise, quant à elle, insiste sur l’importance de fortifier le Poumon, humidifier la Sécheresse et nourrir le Yin. En effet, pour adapter notre corps à ce changement énergétique, la diététique chinoise nous suggère de consommer du lait pour nourrir le Yin et de favoriser la cuisson à l’eau et la consommation de liquides et de soupes pour humidifier la Sécheresse. Les légumes et les fruits frais sont indispensables à notre régime puisqu’ils contribuent à lubrifier le Poumon et qu’ils encouragent la production de liquides organiques2. Par ailleurs, la diététique chinoise nous invite tout particulièrement à sélectionner ceux de couleur blanche tels que le chou, le céleri, le navet ou l'oignon par exemple, puisque le blanc est la couleur associée à l'automne.

Attention à la Sécheresse qui rôde

La Sécheresse (Zào 燥) est le pervers associé à l’automne. Liée à la Chaleur, il n’est pas rare de voir ces deux énergies s’unir pour menacer le Qi du Poumon, ce qui peut être source de nombreux déséquilibres. Lorsque la Sécheresse attaque le Poumon et le blesse, les liquides organiques sont lésés et, puisque ce dernier maitrise la superficie du corps, la peau et les cheveux sont inévitablement affectés. En effet, lorsque le Poumon est asséché des manifestations telles que la chute de cheveux, la gorge sèche, une miction trop peu abondante, des sensibilités cutanées ou encore de la constipation, surviennent. De façon générale, un Poumon dysfonctionnant engendre des troubles respiratoires, une sensation de fatigue et d’oppression à la poitrine… mais aussi, curieusement, un sentiment de tristesse.

Ne laissez pas (trop) de place à la tristesse

L’automne marque la fin de l’été, des beaux jours et des vacances, c’est pourquoi nous voyons chaque année s’installer une vague de nostalgie, voire un petit coup de déprime chez certains. La tristesse se manifeste dans les mouvements de la nature : les feuilles fanent, la pluie tombe… C’est d’ailleurs une émotion « Métal » que la MTC associe à la saison ! Pour vaincre le coup de mou qui menace en automne, la médecine chinoise recommande de prendre soin de son Poumon. En effet, la tristesse est une émotion Yin découlant du Poumon qui (bien qu’elle soit naturelle et parfois tout à fait libératrice) peut, lorsqu’elle est vécue de manière trop intense, devenir pathogène et épuiser son Qi. Ainsi, renforcer l’énergie du Poumon devrait être une priorité lorsque l’automne pointe le bout de son nez, d’abord pour protéger notre organisme des pervers qui rôdent durant cette saison, mais aussi pour préserver notre bien-être mental.

Dites adieu au contrôle, cultivez la tranquillité !

Parce qu’elle est sous l’influence du Métal, en automne règne une nouvelle énergie qui impose un besoin d’organisation, de contrôle et d’ordre. Il est conseillé de laisser de côté le dynamisme de l’été et de se concentrer sur le lâcher prise, autrement dit de ralentir le rythme afin d'éviter les frustrations menant à l’apparition de rhumes, de problèmes respiratoires ou encore de constipation par exemple. Bien se reposer et prendre le temps de s’adapter aux changements automnaux est essentiel pour vivre au mieux cette saison riche en transitions.

Par ailleurs, c’est la période idéale pour débuter les cures détox : drainez les toxines et impuretés cumulées en été, nettoyez vos reins et préparez votre organisme à l’alimentation plus riche et plus consistante qu’il recevra en hiver. Et puisque le blanc est la couleur de la saison, inutile de dire au revoir à votre garde-robe d’été : c’est le moment de porter vos plus beaux vêtements blancs !

 

Références
[1] LAADING Isabelle, Les cinq saisons de l'énergie, La médecine chinoise au quotidien. Éditions DésIris, 1998.
[2] CHAPELLET Josette, A la Découverte de la diététique chinoise. Guy Trédaniel. 2017, page 98.

[3] CALEBASSE verte laboratoire, www.calebasse.com