La physiologie des céphalées en médecine Chinoise

Publié le 21 Novembre 2013

La physiologie des céphalées en médecine Chinoise

La céphalée (ou mal de tête) est un des symptômes les plus fréquents. Qui n'a jamais entendu ses collègues de travail se plaindre de maux de tête ou de migraines? Les maux de tête sont très fréquents et touchent de 10 à 15% de la population. Même si ce n'est qu'un symptôme bénin, il peut être très handicapant et peut durer de quelques secondes à plusieurs jours.

La tête est le lieu où demeure le cerveau, abrite les sens et les cheveux y sont abondants. Selon la médecine chinoise le cerveau (mer des moelles) est sous l'influence des reins et les cheveux sont "le surplus du sang" ou "la gloire des reins". La tête est la réunion de tous les méridiens Yang qui vont véhiculer le Yang Qi (énergie Yang) nécessaire au bon fonctionnement du cerveau et des organes des sens.

Afin de les différencier et de remonter jusqu'à l'origine de ces dernières, la médecine Chinoise prend en compte la localisation, le type de douleur et les facteurs aggravants ou améliorants. 

1) Il faut tout d'abord faire la différence entre les céphalées d'origine interne et d'origine externe. 

-Origine externe: ce sont toutes celles qui arrivent brusquement. Elles sont de courte durée et sont causées par le vent externe (mêlé de froid, de chaleur ou/et d'humidité). 

-Origine interne: ce sont les plus rencontrées en pratique. Sa localisation va donner au praticien une piste sur laquelle s'engager mais qui devra être confirmée par le bilan énergétique du patient. Il ne faut pas oublier que le diagnostic en médecine chinoise est global, et prend donc tout en considération. Un symptôme à lui seul ne peut servir à l'établissement d'un diagnostic complet, juste et efficace. 

2) Diagnostic selon la localisation

Les céphalées peuvent avoir plusieurs zones de douleur: la nuque, le vertex, les tempes, les côtés, le front, la tête entière et derrière les yeux. Chacune de ces zones correspond à un méridien. Prenons l'exemple des maux de tête situés au niveau des tempes et sur les côtés. Il s'agit ici du méridien de Shao Yang qui montre un déséquilibre du foie ou une attaque externe de vent. Mais un déséquilibre du foie peut également manifester des douleurs se situant sur le vertex ou derrière les yeux.

3) Facteurs d'amélioration/aggravation - Type de douleur

On pourra évidemment affiner le diagnostic en prenant compte du moment où les céphalées se déclarent ( le soir, la nuit, avant les règles...).

Il peut être intéressant de faire attention aux facteurs qui peuvent les améliorer ou les aggraver. Si le repos améliore les douleurs cela indique qu'elles proviennent d'une déficience, si le fait de manger les aggraves cela montre une accumulation alimentaire ou d'humidité...

Le type de douleur peut être très utile. Une douleur qui réveille la nuit est synonyme de stase de sang, une sensation de lourdeur ou de tête comme enserrée dans un linge montre une attaque d'humidité, une douleur vive correspond à de la plénitude tandis qu'une douleur sourde à de la déficience...

 

Finalement, à l'aide de ce bilan global, on pourra savoir précisément d'où proviennent ces céphalées. Le traitement sera à la fois en Acupuncture et en pharmacopée qui sont particulièrement efficaces pour ce genre de problème.

Rédigé par Kittisack BOUASY

Publié dans #Acupuncture, #Pharmacopée, #migraines, #céphalées, #maux de tête, #migraine ophtalmique

Commenter cet article

Pariente Marie-Noëlle 13/08/2015 17:43

Je suis une amie de Françoise Pinet.
Je souffre depuis cinq ans.
Je vousdrais un rendez-vous avec Monsieur BOUASSY.
O6 11 22 02 73